molenbeek

  • Slim Riché le samedi 25 novembre à 21 h au Café de la Rue

    Slim Riché

    Le Café de la Rue annonce :

    Samedi 25 novembre à 21 h, participation à "Bruxelles sur Scènes 2017" avec

    SLIM RICHÉ
    accompagné de
    JULIEN GILLAIN 

    Après un premier album intitulé "Les états d'âme amoureuse", dans lequel il nous faisait déjà voyager avec des titres tels "la chanson des thés", "Félix l'exilé" ou "Day dreaming", Slim Riché nous revient avec de nouvelles compositions.

    En recherche de beauté dans les mots comme dans la musique, les mélodies de Slim vous collent à l'oreille et au cœur et vous mettent d'humeur allègre.

     

    via YouTube Slimricheofficiel

    -  le site de Slim Riché : http://www.slimriche.com/

    - la page facebook de Slim Riché : https://www.facebook.com/slimriche/

    PAF : Concert + repas : 22 € (étudiants et demandeurs d'emploi : 15 €)

    Concert seul : 12 € (étudiants et demandeurs d'emploi : 6 €) .

    Pour les personnes utilisant le PASS édité à l'occasion du Festival, il est bien entendu que seul le repas à 10 € (facultatif) est payant en sus du PASS.

    Le concert sera précédé à 20 h d'un repas facultatif sur réservation : «Pain de viande, haricots verts, pommes de terre grenaille »

    Réservations souhaitées ! 0473/505.875

  • Hélène Gerray : "De l'air !" Samedi 28 octobre 2017 à 21 h au Café de la Rue

    unnamed (1).jpg

    Le Café de la Rue annonce

    Hélène Gerray, auteur-compositeur est accompagnée… de sa guitare acoustique.

    La douceur pimentée, le verbe ciselé et assumé, l'humour omniprésent et délicat. La voix limpide, des textes d'un réalisme surprenant, sensibles, mordants, à faire rougir parfois mais toujours portés par une langue imagée et poétique.

    Hélène Gerray, c'est un verre d'eau fraîche par temps de canicule. Avec quelques gouttes de vinaigre. Juste ce qu'il faut d'humour pour désincarcérer l'esprit le plus paresseux et lui donner le goût de pétiller à son tour

    Hélène Gerray c'est tout cela plus une délicieuse présence sur scène....


    via la chaîne YouTube d'Hélène Gerray


    site de l'artiste : http://www.helenegerray.com

    PAF : Spectacle + repas : 22 € (étudiants et demandeurs d'emploi : 14 €)

    Spectacle seul : 12 € (étudiants et demandeurs d'emploi : 6 €)

     Le spectacle sera précédé à 20 h d'un repas facultatif sur réservation : «Poulet à la moutarde, à l'estragon et aux champignons, riz».

     Réservations souhaitées ! 0473/505.875

    OUVERTURE DES PORTES à 19 h 50

    page facebook du Café de la Rue

    Blog du Café de la Rue

  • The coach, le 30 septembre au Café de la Rue

    unnamed.jpg

    Le Café de la Rue annonce :

    ANGEL RAMOS SANCHEZ :
    "The Coach", Voulez-vous coacher avec moi ?


    Ça va comment, entre vous et le bonheur ? On se fait un peu la gueule ?
    Normal, c'est pour tout le monde pareil…sauf pour ceux qui sont bien coachés.
    Avez-vous vraiment cru pouvoir vous en sortir par vous-mêmes ?

    Brice Lasouche, Praticien Coach en bonheur appliqué, de renommée internationale, vous accueille à sa Masterclass du bonheur.
    Ne passez pas à côté de cette opportunité exceptionnelle !

    De plus en plus, on entend le mot « coach ».
    Qu'est ce que c'est exactement ? A quoi cela sert-il ? Et pour qui ?
    Le thème est abordé par le biais de la dérision, mais avec la volonté de mettre le doigt sur les aspects mercantiles et quelques pseudo-vérités scientifiques telles que la « loi de l'attraction ».
    www.angelramossanchez.com

    PAF : Spectacle + repas : 22 € (étudiants et demandeurs d'emploi : 14 €)
    Spectacle seul : 12 € (étudiants et demandeurs d'emploi : 6 €)
    Le spectacle sera précédé à 20 h d'un repas facultatif sur réservation : «Tagliatelles aux fruits de mer, lardons et légumes à la crème»
    Réservations souhaitées ! 0473/505.875
    OUVERTURE DES PORTES à 19 h 50

    TANT QUE VOUS Y ETES, REJOIGNEZ-NOUS SUR FB :-)

  • Par-delà les grilles, Oscar Bossaert

    DSCI0330.JPG

    Par delà les grilles du stade Edmond Machtens

    Rue Charles Marcelis, les automobilistes et autres chauffeurs trouvent à garer leur véhicule à l'ombre de grands arbres. Le long de ce parking, des grilles protègent le stade Edmond Machtens. Certains diront qu'il est tant convoité ! Derrière ces grilles, la végétation masque à peine les infrastructures sportives.

    DSCI0320 (1).JPG

    Oscar Bossaert, joueur et président du Daring Club de Bruxelles

    Mais il y a aussi un buste. Il semble un peu perdu, posé à l'extrémité de l'entrée principale du stade. C'est le buste d'Oscar Bossaert. Il fut un homme important dans le courant du xxe siècle : homme d'affaires, dirigeant la biscuiterie - chocolaterie Victoria et homme politique, bourgmestre de Koekelberg, sénateur et ministre des classes moyennes.

     DSCI0331.JPG

    à l'ombre des grands arbres

    Mais si son buste se trouve au stade Machtens, c'est surtout pour son activité sportive. En effet, il fut un footballeur de talent au sein du Daring Club de Bruxelles, plusieurs fois champion de Belgique. Il présida même ce club et le stade porta son nom. C'est seulement à la naissance du RWDM qu'il fut dénommé Edmond Machtens.

    Même si les temps changent et même si les choses évoluent, le buste d'Oscar Bossaert continue de veiller sur le stade et le sport qui lui furent chers.

    Christophe Collard

    Sources consultées:

    Molenbeek-Saint-Jean, Guides des communes de la Région bruxelloise, Guides CFC-Éditions

    Wikipedia

    rwdm-fcbrussels.be

  • Mohamed El Bachiri présente "een jihad van liefde".

    20170619_203132.jpg

     

    Il y a quelques jours, Mohamed El Bachiri présentait au Vaartkapoen son livre "een jihad van liefde". Ce sont les mots de l'appel que Mohamed avait lancé quelques jours après le décès de son épouse Loubna lors de l'attentat du 22 mars à la station "Metro Maelbeek". Si le livre paraît d'abord en néerlandais, c'est qu'il traduit le formidable soutien reçu par la communauté flamande suite à cet appel. Le livre sortira prochainement en anglais, en allemand et en français.

    La petite salle du Vaartkapoen était remplie pour écouter ce témoin. La première partie était assurée par une animatrice qui interrogeait l'auteur sur le contenu du livre tandis qu'une deuxième était davantage réservée aux questions du public. Tout au long de ces deux moments, les mêmes mots reviennent, non comme une répétition mais davantage comme des fondamentaux : l'amour, l'humanité, l'universalité. L'amour de Mohamed pour son épouse Loubna, pour ses enfants mais aussi pour l'humanité dans sa diversité, dans sa pluralité. Les mots ne sont pas prononcés avec légèreté, Mohamed vit une profonde tristesse et ressent une mélancolie permanente. Dès le début de ce traumatisme, Mohamed a écrit. Il a écrit la nuit quand le sommeil ne venait pas. Il a écrit cet amour universel pour toute l'humanité. Le livre recueille ces écrits emprunts de poésie.

    Les mots sont enracinés dans l'amour que Mohamed porte à son épouse mais aussi dans sa foi. Il la dit avec simplicité et conviction. Il plaide pour un islam qui s'inscrit dans l'"aujourd'hui" et qui a un message d'amour à porter au monde. Plusieurs fois, il partage aussi l'importance de l'éducation. Il cite Aristote, rappelle les bibliothèques et l'érudition du monde arabe. Il appelle les jeunes à se former, à lire, à s'instruire, à se poser des questions. Ce livre a été écrit pour eux.

    Cette belle rencontre terminée, la soirée au Vaartkapoen s'est prolongée autour de tables de la parole initiées par l'épouse d'une autre victime du "Metro Maelbeek"et s'est terminée par l'iftar.

    Christophe Collard

     

  • Samedi 27 mai JEHAN et ZELDA : «Zabilababoué » au Café de la Rue

    Zabilababoué.jpg

    Le Café de la Rue annonce :

    JEHAN et ZELDA : «Zabilababoué », pièce de théâtre écrite par ALLAIN LEPREST en 1998

    Un jour, Fantine, fille de Sally et Allain, âgée de 18 ans, laisse traîner dans la cuisine son journal intime. Son père espiègle la menace de le lire mais n'en fait rien. Le lendemain, le carnet est toujours là et le surlendemain de même. Il comprend qu'il faut le lire, qu'il est là pour ça.                        

    zabila.jpg

                                           
    Zabilababoué est la réponse sincère d'un père à sa fille. "Je ne veux pas être un spécialiste d'Allain Leprest mais je l'utilise avec plaisir. "C'est pour l'amour, pas pour la gloire". Je suis heureux de pouvoir partager ce dernier spectacle avec ma fille et d'offrir ce texte en prose aux amoureux de beaux mots et d'Allain. Pour illustrer cette pièce, entre les 3 actes, nous chanterons quelques chansons paroles et musiques de notre cru.

    Jehan.    

    PAF : Spectacle + repas (quiches + salade) : 20 €  (étudiants et demandeurs d’emploi : 14 €)  

    Spectacle seul : 12 € (étudiants et demandeurs d’emploi : 6 €)

    OUVERTURE DES PORTES à 19 h 50

  • Vendredi 26 MAI 19 à 22 h BRUSSELS JAZZ WEEKEND THREE-O-THING au Café de la Rue

    Three-O-thing-1024x1024.jpg

    Le Café de la Rue annonce :

    VENDREDI 26 MAI 2017 de 19 à 22 h

    Participation au  BRUSSELS JAZZ WEEKEND

    THREE-O-THING :

    HERLINDE GHEKIERE – chant  

    GONZALO RODRIGUEZ DIAZ – guitare                      

    WIM RAMON - contrebasse

    Voix, guitare et basse. Des racines du Jazz avec un regard tourné vers les belles mélodies de toute origine. Three-o-thing vous enchantera avec un set de chansons complètement remanié, soutenu par une basse profonde, mis en couleurs par une guitare particulièrement agile et portée par une voix très soul.Laissez-vous envoûter par le son chaud des cordes et de la voix.

    https://soundcloud.com/wim-ramon

    PAS DE REPAS PRÉVU !!!  

    ENTRÉE LIBRE.                                                                                
    Venez nombreux, nous n’avons aucune aide financière pour cette soirée, seules vos consommations aideront à payer les artistes !

  • Juifs du Maroc dans les années 50 jusqu'au 25 mars à la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale

    20170314_154401.jpg

    La Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale porte bien son nom en accueillant l'exposition "Juifs du Maroc" dans les années 50 . Elle présente le travail de Zédé Schulmann qui, dans les années 1950, a créé  une mémoire photographique de la culture juive au Maroc. Des clichés de toute beauté qui nous saisissent à travers le temps et les cultures.

    En effet, presque septante années plus tard, le visiteur découvre avec émotion la beauté des visages de ces jeunes femmes. Ces photographies, certes en noir et blanc, laissent entrevoir la richesse et la beauté des costumes traditionnelles. D'autres sont également surprenantes montrant une population plus précarisée ou besognant avec un matériel rudimentaire.

    Cette exposition est accompagnée de textes d'élèves du Lycée Guy Cudell de Saint-Josse-ten-Noode présentant les cultures juives et musulmanes. Des élèves de classe DASPA (Dispositif d'accueil et de scolarisation des primo-arrivants) de ce même établissement exposent également des calligraphies dans des tableaux colorés. Il faut encore associer à cette exposition le Musée Juif de Belgique ainsi que le Centre de la Culture Judéo-Marocaine.

    20170314_154422.jpg

    Le vivre ensemble passe certainement par une meilleure connaissance de notre culture et de celle des autres. Dans ce travail de connaissance ou de reconnaissance mutuelle, c'est une merveilleuse idée que d'avoir associé à ces photos en noir et blanc d'un autre temps les textes et tableaux de jeunes issus des cultures d'aujourd'hui. Une superbe initiative.

    Christophe Collard

     

  • Scheutbos dimanche 26 mars, visite guidée thématique : pourquoi l'eau est-elle source de vie ?

    FILE0464.JPG

    Les Amis du Scheutbos annoncent :


    Dimanche 26 mars, 10 h :

    Visite guidée thématique : pourquoi l'eau est-elle source de vie ?

    Guide : Jean Leveque

    Quel est donc le pouvoir magique de cette molécule pourtant bien simple? Pourquoi et comment la vie est-elle née dans l'eau, et comment a-t-elle pu se développer hors de l'eau ?

    R-V : cabane des gardiens du Parc, comme d'habitude.

     

    P.S. : il n'est pas prévu de dégustation.

     

    Jean Leveque - leveque.jean@hotmail.com

  • Se relaxer au Jardin Urbain

    jardin,jardin urbain,molenbeek

     

    Le Jardin Urbain annonce :

    Pour fêter avec vous l'arrivée du printemps, Etna Torres, habitante de Molenbeek, aimerait vous inviter, voisins et amis, à un moment de détente au cœur du Jardin Urbain le 21 mars prochain à 12h30.

    Prenez votre tapis, ou serviette, et rejoignez-nous pour le premier "Atelier détente" du Jardin Urbain.

    Cela se passera une fois par mois, quand il ne pleut pas, les mardis de 12h30 à 14h00.

    A bientôt,

    Héba et Etna.

    jardin urbain.jpg